Mot du Président

Le Parti du Réveil Citoyen est un jeune parti, certes un de plus sur la scène politique gabonaise, mais nous pensons avoir quelque chose de nouveau à apporter, quelque chose de plus, quelque chose qui fait aujourd’hui défaut à nos compatriotes : l’espérance.

 

Le projet de création du Parti du Réveil Citoyen est né en réaction à la crise sans précédent que traverse le Gabon : une crise politique, aggravée par les violences post-électorales suite à l’élection présidentielle de 2016, aussi bien que financière, économique et sociale, avec des indicateurs au rouge. L’économie du pays est exsangue malgré un recours massif à l’endettement, en hausse de 5.000 milliards de FCFA en 11 ans. Nous assistons à une paupérisation croissante, notamment des classes moyennes et de la jeunesse. Près d’une famille sur trois vit en-dessous du seuil de pauvreté. Le Gabon se classe au 119e rang mondial sur 189 en termes d’Indice de Développement Humain. Un Gabonais sur trois est aujourd’hui sans emploi. Les jeunes, et avec eux l’avenir de notre pays, sont tout particulièrement touchés : 36% d’entre eux étaient sans activité en 2019, victimes d’un marché atone et d’un système éducatif inopérant.

Pourtant, notre pays a tous les atouts pour se redresser, c’est cela le message d’espoir qu’entend porter le PRC : il ne tient qu’à nous de prendre en main notre destin et de nous réveiller ! Moyennant des richesses naturelles en abondance et une population volontariste, le pays a toutes les ressources pour développer son économie. Un développement économique qui, justement et raisonnablement géré, pourrait aisément se traduire par un mieux-vivre pour grand nombre de nos compatriotes. Pour qui sait que le Gabon a le 4e PIB par habitant d’Afrique subsaharienne, il est incompréhensible que tant de nos concitoyens aient un accès si difficile à l’éducation, à l’emploi, au logement, à l’eau ou encore à l’électricité : nous pouvons y remédier. Nous croyons à une croissance économique au service du progrès et de la justice sociale. Un climat socio-économique apaisé contribuera à restaurer le goût du vivre ensemble, la cohésion, le lien social, la confiance en nos institutions, l’envie de se projeter vers un avenir commun, de même qu’une réforme en profondeur de notre gouvernance et un souci d’exemplarité des pouvoirs publics.

Ces réformes, nous voulons les penser collectivement. Nous souhaitons associer à notre démarche tous les citoyens de bonne volonté désireux de faire entendre leurs besoins et leurs idées, et tout particulièrement les jeunes générations, à qui nous nous devons de léguer un Gabon fort, confiant et heureux. Aussi appelons-nous tous les Gabonais qui, comme nous, veulent réveiller notre beau pays, à unir leurs forces aux nôtres pour aller de l’avant et construire le Gabon de demain !